dic04-pag05

dic04-pag05
Le Gouvernement valdôtain a rencontré la Plaine
A' l'ordre du jour transports et rationalisation des services

di Christian Diémoz

L Les Syndics du Conseil de la Plaine réunis à Hôtel de Villees membres qui, depuis 1999, siègent au «Conseil de la Plaine» assurant la confrontation entre Aoste et les quinze administrations communales de ses alentours, ont récemment rencontré le Gouvernement valdôtain. Cette réunion qui a marqué le premier contact de l'Assemblée présidée par le syndic Guido Grimod avec l'Exécutif guidé par Carlo Perrin, découlait de la nécessité, ressentie unanimement par toutes les municipalités de la «Plaine», de soumettre aux administrateurs de la Région les dossiers qui, dans le temps, ont fait l'objet du débat entre Aoste et les communes de sa ceinture.
C'est ainsi qu'inscrits à l'ordre du jour ont été surtout de nombreuses questions concernant les transports. Parmi celles-ci, il convient de signaler la rationalisation des services d'emploi collectif dans la «plaine» d'Aoste, la transformation du chemin de fer reliant Quart à Pré-Saint-Didier et la nécessité d'améliorer, en accord avec l'ANAS et la Région, la jouissance de la route nationale n. 26.
En ce qui concerne les transports, les représentants des Communes ont souligné à nouveau l'importance et l'urgence d'aboutir à une utilisation en tant que périphérique du tronçon autoroutier entre les sorties Aoste est et ouest. Cette solution remplirait une valeur stratégique non seulement aux fins de la voirie de la ville, mais aussi dans le but de valoriser certaines structures. A ce propos, les syndics du Conseil souhaitent depuis longtemps la réalisation d'un parking tout près du départ du télésiège pour Pila. Avoir la possibilité d'emprunter ce moyen de transport sans abandonner l'autoroute se révélerait fortement attrayant envers les touristes, qui sont maintenant confrontés à une situation peu raisonnable.
La réunion a donc continué à l'égard de la rationalisation des structures sportives dans la «plaine». A ce sujet, le scénario sur lequel le Conseil s'est penché à maintes reprises concerne leur groupement à Sarre, en vue également du probable déplacement, dans cette même commune, du stade « Puchoz », ainsi que de la construction d'un palais de sports desservant toute l'aire aux alentours d'Aoste. D'autres sujets abordés ont été la décentralisation des services administratifs, sanitaires et des immeubles sociaux.
Face à l'illustration de ces questions, le président Perrin a assuré l'engagement du Gouvernement valdôtain à organiser des rencontres spécifiques sur les différents thèmes, dans le but d'une programmation toujours plus partagée entre administrations et répondant de façon concrète aux exigences des acteurs du territoire. Par ailleurs, le président Perrin a souligné la disponibilité offerte par les Syndics, qu'à cette occasion ont su dépasser les intérêts spécifiques des communes qu'ils représentent, en faveur d'une approche inspirée de l'intégration et de l'interdépendance. Une attitude qui permettra d'obtenir des résultats importants pour tous les habitants de la région.