apr04-pag10

apr04-pag10
FOCUS: PROJET INTERREG
Aoste et Alberville engagées pour les jeunes
Réseau d'échanges culturels et rénovation des structures, les priorités du projet Interreg

de Laura Riello

L'apr04-pag10organisation d'une expo de jeunes artistes d'un côté et l'autre des Alpes, un stage de théâtre pour jeunes acteurs, un festival de musique ou de cinéma organisé à Aoste et simultanément à Albertville: quelques idées qui pourront devenir bientôt la réalité grâce à un projet Interreg III A - Alcotra, présenté par les villes d'Aoste et d'Albertville, qui vient de recevoir un avis favorable de la part du Secrétariat technique conjoint du programme communautaire Interreg.
Un projet ambitieux qui prévoit un coût global d'environ 2.700.000 millions d'euros, dont le 90% directement financé par Interreg. Il s'agit de la création d'un réseau transfrontalier de rencontre et d'échange culturel pour les jeunes, ouvert à la dimension culturelle, dans le cadre d'immeubles existants qui seront rénovés et transformés pour l'accueil de spectacles et évènements. L'enjeu consiste dans l'échange d'idées et d'expériences qui proviennent de l'univers des jeunes pour faciliter la connaissance réciproque des sujets actifs dans les domaines artistiques et culturels.

Une collaboration permanente
Depuis 1999, les deux villes sont liées institutionnellement par une «Charte d'amitié» qui a permis d'entamer un parcours de coopération, notamment dans le domaine de la culture. Dans le passé, l'organisation d' évènements a été le premier pas d'une démarche qui voit maintenant les deux Villes engagées de façon concrète et paritaire dans la mise en place d'une collaboration forte et permanente.
Pour renforcer ce lien et donner élan au projet Interreg, le 18 février dernier les Maires d'Aoste et Alberville ont signé une Convention de coopération transfrontalière pour la réalisation d'un Atelier Culturel Transfrontalier pour les Jeunes. Un acte formel qui donne le coup d'envoi à une synergie visant à fournir aux jeunes valdôtains et savoyards de nouvelles opportunités d'expérimentation artistique et de formation commune.

Un réseau d'échanges
La priorité a été accordée à la création un réseau d'espaces pour les activités culturelles et artistiques des jeunes et à la poursuite de la politique d'organisation d'évènements jusqu'ici menée. Le réseau est organisé sur deux niveaux: d'une part des lieux pour la production et l'expérimentation culturelle et artistique, qui nécessitent de locaux «laboratoire» pour permettre aux jeunes de réaliser de façon «matérielle» leurs idées et leurs projets; d'autre part des espaces pour la présentation, l'échange et la promotion des projets culturels et artistiques conçus par les jeunes des deux villes.

Les lieux de la coopération
Au-delà de l'aspect «événementiel» le projet se base sur la réalisation et la gestion «d'espaces» où les jeunes peuvent organiser et développer les différentes activités artistiques et culturelles qui sont le c'ur du projet d'échange transfrontalier. Ces espaces pourront devenir des «laboratoires d'art et de culture» et remplir leur fonction de façon performante et flexible s'adaptant aux multiformes expressions du monde des jeunes.
Les bâtiments existent déjà. Il s'agit du «Centre International de Séjour» de Conflans et de l'ancien abattoir d'Aoste, actuellement siège de l'«InformaGiovani».
A ce propos, le réseau sera organisé de façon «asymétrique», car les immeubles des deux villes auront, en partie, des fonctions différentes par rapport à l'organisation des activités culturelles et artistiques. L'idée centrale est celle de garder pour Conflans un rôle lié à l'organisation d'activités de formation et de stage, profitant de la bonne qualité des structures d'accueil. A Aoste, par contre, la volonté consiste en la valorisation d'activités de laboratoire et l'organisation des spectacles et des expositions. Pour ce genre d'activités le projet prévoit la réalisation de locaux et l'aménagement d'équipements pour produire musique, spectacles et art figuratif. Des endroits qui seront le moteur de la coopération transfrontalière pour la mise en place de toutes les activités que les jeunes pourront envisager pour exprimer leurs ambitions culturelles et leurs aspirations artistiques.

Le centre d'Aoste: la «Cittadella dei Giovani»

L'ancien abattoir d'Aoste fera l'objet d'une profonde rénovation structurelleLa création d'un centre qui aura en même temps la fonction d'agréger les initiatives au niveau communal et régional. Il sera réalisé avec une réhabilitation partielle des structures de l'ancien abattoir et conçus, en même temps, comme lieu de production artistique et culturelle, ainsi qu'espace de présentation et déroulement des différentes manifestations. L'organisation des espaces prévoit donc une salle d'accueil et d'organisation de la coopération culturelle intégrée à celle déjà existante du «Informagiovani» avec une connexion télématique pour les échanges «virtuels» avec le partenaire transfrontalier; une salle de théâtre, équipée en même temps pour les récitals et les concerts; une salle de registration; des laboratoires artistiques, pour la production d'art figuratifs et de photographie, une salle d'exposition, lieu en même temps de rencontre et d'installations multimédia; une cafétéria, conçue comme espace de rendez-vous où d'accueil de petites conférences «informelles».

L'espace d'Albertville: le Centre de Séjour International de Conflans

Le jardin qui contourne le Centre de rencontre de Conflans à AlbertvilleIl s'agit d'un centre d'hébergement dédié prioritairement à l'accueil de groupes de jeunes, jusqu'à présent principalement sportifs. Souhaitant mettre en valeur son environnement culturel immédiat (la Cité médiévale de Conflans, le centre culturel du Dôme, la médiathèque), l'idée générale consiste dans l'offre aux jeunes de différentes occasions dans les domaines de la musique, du théâtre, de la danse, de la découverte du patrimoine et de la littérature, mais aussi l'accès aux nouvelles technologies de l'information.
Pour développer cette vision, le projet envisage de réaménager l'accueil du bâtiment pour créer, à l'instar de la Cittadella dei Giovani, une salle d'accueil et d'organisation de la coopération culturelle, avec une borne d'accès Internet; ainsi que pourvoir à la rénovation de la «Galerie d'Art», située dans un bâtiment proche du Centre de séjour, pour en faire un véritable lieu d'exposition pour les jeunes artistes ou derrépétition pour de jeunes musiciens.