Source Entrebin

Source d’Entrebin

Sorgente EntrebinLa source d’Entrebin du hameau d’Arpuilles, située à l’intérieur d’une vaste pinède entourant une vieille église se trouve à une altitude supérieure au bassin Talapè, et est constituée d’une galerie drainante pour l’inspection longue d’environ 40m et large de 1m30, complètement enterrée à environ 4m de profondeur.

L'eau recueillie par la galerie qui atteint une portée de 6 l/s, est envoyée dans un local de forme carrée divisé en quatre compartiments communicants : le premier et le second servent à la décantation de l’eau; dans le troisième est convoyée l’eau qui arrive, irrégulièrement en été, de la Communauté de Montagne Grand Combin, à travers une conduite de 125mm de diamètre, et l’eau pompée au bassin de Talapè, au moyen d’une conduite de 110mm de diamètre; dans le quatrième sont déchargées les eaux de la conduite provenant de la Communauté de Montagne Grand Combin et la conduite de 150mm provenant du bassin de Talapè, avec fonction de trop plein quand, dans le réservoir de Talapè, les pompes sont arrêtées et la vanne est ouverte. En outre, le premier compartiment reçoit le déchargement de fond et le trop plein ; le troisième et le quatrième reçoivent le débit des pompes de portée 8,33 l/s et hauteur d’élévation de 130m chacune, qui alimentent le réservoir d’Arpuilles, situé à une altitude supérieure.

Au-dessus du susdit local se trouve, au niveau du terrain, la tourelle de descente pour l'inspection, avec un local adjacent de dimensions modestes où sont installés les moteurs des pompes avec les appareillages électriques relatifs.

À l’est du local qui recueille l’eau de source, un petit bassin de rupture sur l’aqueduc de la Communauté de Montagne Grand Combin, d’une capacité d’environ 2m3 de construction récente et complètement enterré sert, outre la susdite fonction, aussi à décanter l’eau avant que celle-ci, à travers un bref tronçon de conduite, ne parvienne dans le petit local de chargement adjacent.

Dans le local pompes, se trouvent aussi les appareillages électriques et les instruments du système de télécontrôle qui permet d’avoir toujours sous observation le niveau de l’eau présent dans le réservoir.

Actuellement le réservoir fonctionne régulièrement et est utilisé pour l’alimentation du réseau hydrique urbain