Le réseau hydrique

Le réseau hydrique

Rete idricaLe réseau qui alimente les différents services en eau potable, anti-incendie, irrigation des espaces verts et des terrains sportifs ainsi que les fontaines et une partie des abreuvoirs de hameau est formé d’environ 121km de canalisations pour l’adduction et la distribution de l’eau et des dérivations relatives de raccordement des usagers qui, actuellement, sont au nombre de 3 456, ainsi que de 1 170 regards routiers d’inspection dans lesquels sont logés les vannes de fermeture et autres composantes hydrauliques.

Dans la partie du territoire communal à grande concentration d’édifices, le réseau a un tracé à schéma de mailles fermées tandis que dans les hameaux, il est par contre de type à ramification. Les canalisations sont encore principalement en acier, même si au cours des dernières années a été introduit l’utilisation de matières plastiques telles que le polyéthylène à haute densité. Le réseau est globalement subdivisé en dix zones hydrauliques reportées ci-dessous, dotées d’un réservoir de réserve et de compensation :
- Zone Aoste ouest Montfleury
- Zone Pont d'Avisod
- Zone Aoste chef-lieu
- Zone Bornyon
- Zone Talapè
- Zone Arpuilles
- Zone Excenex
- Zone Aoste Est
- Zone Pasquettaz
- Zone Tramail 

On est parvenu à cette configuration au fil du temps à travers des interventions successives d’élargissement du réseau dictées par l’urbanisation progressive du territoire. Le réseau, dans son développé, a été conditionné par les forts dénivelés existant entre les diverses aires à desservir et l’emplacement des sources d’approvisionnement hydrique. Celles-ci, en effet, sont principalement constituées de puits alimentés par la nappe phréatique située en dessous dans le fond de vallée.

Rete idrica Les installations