Aqueduc

AQUEDUC

Logo Acquedotto

196 rue de Paris -11100 Aoste - Tél. 0165.300.600 - Fax: 0165.554.96

 

Acquedotto AcquedottoAcquedottoAcquedotto

La loi n°36 du 5 janvier 1994, mieux connue sous le nom de loi Galli, portant "Dispositions en matières de ressources hydriques" dessine un processus incisif de réorganisation des services publics d’aqueduc, égouts et dépuration définis comme service hydrique intégré.

Parmi les réalisations de grande envergure, citons la délimitation des milieux territoriaux optimums pour l’organisation du service hydrique.

La loi régionale n° 27 du 8 septembre 1999, (Discipline de l’organisation du service hydrique intégré) détermine les tâches assignées à l’organisation régionale, aux communes et au BIM identifié comme structure qui définit les orientations, les modalités et les critères généraux pour l’exercice des fonctions de programmation au niveau territorial constitué ici par le territoire régional.

La Commune d’Aoste pourvoit à la distribution d’un service aqueduc complet avec toutes les phases de gestion des ressources et des installations, y compris l’entretien du réseau, le guichet pour l’usager, le télécontrôle, la lecture des mesureurs et l'émission d’un rôle tous les quatre mois, facturation par le biais d’une convention avec la Trésorerie Municipale et les paiements relatifs.

Les analyses chimiques et physiques sont exécutées par le Laboratoire Ecogeo S.c.r.l. de Quart (AO).

Le Service Aqueduc a pourvu, au cours des dernières années, à réorganiser ses structures grâce à une importante intervention de restructuration et modernisation, afin d’accomplir des pas significatifs dans la constitution de son bilan hydrique et d’obtenir un contrôle maximum de la ressource et des installations.

On a en effet pourvu à :
- exécuter le relevé du réseau;
- procéder au relevé des pertes sur les conduites ;
- installer des mesureurs de portée électromagnétique ;
- réaliser l’installation de télécontrôle.

Pour réduire les pertes dans les réseaux de distribution des aqueducs, il est nécessaire d’assurer une fréquence régulière de la lecture des compteurs qui, dans notre cas, est effectuée tous les quatre mois.
L’emplacement des compteurs de distribution à l’usager doit se trouver le plus  possible près de la conduite publique d’alimentation, préférablement à la limite de la propriété privée et protége du gel. Ceci permet à l’usager un contrôle périodique facile et conseillé de sa consommation.